Cinque terre : un week-end Dolce Vita en Italie
3 janvier 2018 Pauline
In Lifestyle
Cinque terre : un week-end Dolce Vita en Italie

En ce début d’année, une bouffée d’air vagabonde s’empare de 1895. Votre webzine se fait voyageur nomade pour mieux vous inspirer et vous faire rêver. Prendre soin de vous, voyager et découvrir de nouvelles contrées font sûrement partie de vos bonnes résolutions pour 2018, alors au boulot ! Assouvissez vos envies d’ailleurs et suivez le guide. 1895 vous dévoile la  destination idéale pour vous évader. Partez à la découverte des Cinque Terre (à prononcer avec un bel accent chantant) pour un week-end Dolce Vita en Italie. Cinq villages d’exception qui rivalisent de beauté, dans l’écrin d’une géographie tourmentée.

Riomaggiore, Manarola, Corniglia, Vernazza, Monterosso al Mare : cinq terres, une mine d’or de paysages, un endroit quasi irréel. Cinq villages de Ligurie, à flanc de montagne et les pieds dans l’eau, dotés de ports de pêcheurs calfeutrés dans de superbes criques. Un site reconnu pour son caractère extraordinaire, des villages classés au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1997. Superbe, époustouflant, enchanteur, les adjectifs manquent pour décrire la beauté du lieu. Il faut dire que la photo est belle. Le paysage est typiquement méditerranéen. Les pins sculptés par la brise s’étirent sur les collines qui tombent à pic dans l’eau. Les façades des maisons des villages tapissent d’ocre jaune, rose et rouge leur profonde calanque. Des sentiers pittoresques où on entend les cigales, relient les cinq perles entre elles offrant une promenade le long de leurs murs de pierres séchées, qui délimitent les champs de vignes centenaires attenants. Des villages colorés et tortueux faits d’escaliers, de passages secrets et de culs-de-sac. Un dédale de ruelles qui invite au jeu de piste et qui donne envie de s’y perdre pendant des heures, pour de temps à autre se faire surprendre par un panorama absolument subjuguant, surgissant entre deux maisons ou s’offrant du bout d’un promontoire. La mer d’un bleu de lapis-lazuli est calme… mais pas toujours. Les vagues viennent parfois fouetter les façades lorsque le libeccio souffle. Une côte qui fut longtemps inaccessible. Ce n’est qu’à partir de 1870 que le chemin de fer reliera les Cinque Terre au monde. Une prouesse du génie ferroviaire. Et c’est encore aujourd’hui le meilleur moyen de les découvrir.

Le conseil lifestyle ? Pour une pause rafraîchissante très dolce vita pendant vos pérégrinations, laissez de côté le chianti toscan jugé trop banal dans la région et préférez siroter un verre de Sciacchetrà, vin blanc rare et liquoreux produit sur les collines environnantes.

Cinque Terre – Etape 1 : Riomaggiore

Cinque terre : un week-end Dolce Vita en Italie

Le premier des villages des Cinque Terre en venant de La Spezia donne le ton. Construit au VIIIème siècle dans le fond d’une anse étroite, ses maisons semblent collées les unes aux autres comme de petits gratte-ciel cubiques, chacune dépassant en hauteur la précédente, pour embrasser la vue sur la mer. Comme tous les villages des Cinque Terre, Riomaggiore s’apprécie encore plus en se perdant dans ses ruelles. Prenez le temps de flâner dans le village entre ses habitations colorées dont et découvrez les plus vieux édifices du bourg que l’on trouve en son centre,  et datant du XIIIème  siècle. Leur conservation est absolument remarquable.
Riomaggiore est le point de départ de la Via dell’Amore, ce célèbre sentier creusé dans la roche et surplombant la mer qui réunit le village à celui de Manarola et offre un panorama incroyable sur la côte Ligure. Juste avant d’atteindre Manarola, vous trouverez le bar le plus couru de la côte, véritable balcon sur la mer, planté dans la roche à une hauteur vertigineuse. Un véritable must-do.

Cinque Terre – Etape 2 : Manarola

Cinque terre : un week-end Dolce Vita en Italie
Les écrits et les récits font de Manarola le plus ancien des villages des Cinque Terre.
Doté d’une structure étonnante, le cœur du bourg, ancien village de vignerons devenu port de pêche, prend racine en contrebas, les pieds dans l’eau et ses case-torri, maisons-tours génoises typiques, semblent ensuite grimper à l’assaut de la colline pour tapisser de couleurs le promontoire de pierre qui domine la mer Méditerranée. Le village a en fait été bâti le long de la route principale, la via Discovolo, construite, elle, en lieu et place du torrent Groppo.
Prenez le temps de vous attabler à la terrasse d’un café pour prendre un verre de Sciacchetrà, le célèbre vin doux de la région et laissez-vous bercer par l’accent chantant des italiens qui teinte d’une nouvelle couleur le village qui n’en manque pourtant pas. A noter, un détour obligatoire par la splendide église gothique San Lorenzo datant du XIVème siècle.

Cinque Terre – Etape 3 : Corniglia

Cinque terre : un week-end Dolce Vita en Italie

Corniglia se mérite. Pour y accéder, il faut y mettre du sien et grimper 377 marches très exactement : La Scalinata della Lardarina ou l’escalier de la Lardarina. La gare ferroviaire se situe en contre-bas du hameau, sur le rivage. Le village perché sur son éperon rocheux est entouré de vignobles qui ont fait sa prospérité. Caché comme pour mieux se préserver. Une fois au sommet, vous êtes récompensé pour votre bravoure en profitant d’un extraordinaire panorama sur la mer de Ligurie, les cultures en terrasses et les quatre autres villages des Cinque Terre. Les habitations de Corniglia ont une architecture un peu différente des autres villages : elles sont plus étriquées et s’articulent autour de la rue principale, la via Fieschi. Très étroite, elle mesure à peine 1,5 mètre de large et trace une courbe légère entre des rangées de hautes maisons en grès coloré, avant de tomber dans la mer. A couper le souffle.

Cinque Terre – Etape 4 : Vernazza

Cinque terre : un week-end Dolce Vita en Italie
Enroulé au pied d’un promontoire fortifié, le village de Vernazza affiche toutes les nuances de rouge qui se reflètent dans le bleu cristallin de la mer. Vernazza est indéniablement le plus pittoresque village des Cinque Terre. Ici, le mot “charme” prend tout son sens. Avec ses barques de pêcheurs colorées, ses maisons bigarrées, son linge qui sèche aux balcons, il y règne une atmosphère particulière. Un-je-ne-sais-quoi très dolce vita empreint de noblesse authentique synonyme d’une ancienne prospérité. La beauté du lieu n’a pas d’égal. Le village dégringole jusqu’à la mer en ruelles étroites qui pourraient chacune offrir un tableau de maître à peindre tant elles sont enchanteresses.

Cinque Terre – Etape 5 : Monterosso al Mare

Cinque terre : un week-end Dolce Vita en Italie
Un vieux bourg médiéval, le plus occidental des Cinque Terre. Séparé en deux par une barre rocheuse qui plonge dans la mer, il offre un d’un côté le centre historique dont les ruelles étroites et les case-torri (maisons-tours) rappellent le passé médiéval des lieux et de l’autre, le quartier de Fegina où se trouve la plage. Comme pour les autres villages des Cinque Terre, la surprise se trouve au détour de chacun de ses carruggi (ruelles étroites). Un escalier à grimper, un autre à descendre… L’architecture du village suit les courbes des collines sculptées par le temps. Au centre de Monterosso al Mare, la façade de l’église de San Giovanni Battista offre un trésor : une rosace ouvragée en marbre de Carrare du XIVe siècle. A voir absolument.

 

Comments (0)

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*